background

Moisissures et humidité

Informations Générales

Selon Santé Canada, les Canadiens passent plus de 90% de leur temps à l’intérieur… C’est pourquoi on ne peut pas dire qu’il s’agit d’un luxe de désirer avoir une bonne qualité de l’air.

Voici quelques informations qui peuvent vous intéresser au sujet des moisissures

CONTACTEZ-Nous

Les moisissures sont toujours présentes dans l’air. Il est donc normal d’en retrouver dans les maisons dans la mesure où elles sont sensiblement les mêmes que celles retrouvées à l’extérieur, et dans des proportions similaires ou plus petites. Cependant, près d’un tiers des maisons au Canada ne correspondent pas à ces critères selon le guide de l’Institut national de Santé publique du Québec (INSPQ)1 . Dans ce tiers, les contaminations varient de faibles à très élevées.

Les moisissures ont besoin d’humidité pour se développer.

C’est pourquoi il est important de contrôler au mieux l’humidité relative dans une maison et de la maintenir autant que possible autour de 30%2 en hiver, et ne pas dépasser 50% en été. De plus, il faut s’assurer qu’il n’existe pas d’infiltration d’eau auquel cas, les risques de contamination deviennent plus élevés.

  1. INSTITUT NATIONAL DE LA SANTÉ PUBLIQUE DU CANADA, «Rapport scientifique: Les risques à la santé associés à la présence de moisissures en milieu intérieur», Québec, Novembre 2002. p.12
  2. Ibid., p. 9

Saviez vous que les moisissures peuvent avoir un effet nocif sur votre santé ?

Découvrez quelles sont les symptomes occasionés par une exposition prolongée à des contaminants fongiques

EN SAVOIR PLUS

Des réponses à vos questions !

Au cours des années Benjel, voici une liste de questions qui nous ont été fréquement posées au sujet des moisissures

  • De quoi une moisissure a-t-elle besoin pour vivre?

    Une moisissure n’a pas besoin de beaucoup de nutriments pour vivre. Elle a besoin d’humidité pour se développer. Maintenir son humidité relative à plus de 50% de même que maintenir des matériaux humides trop longtemps risque donc de favoriser sa croissance. Elle se plaît généralement dans des températures situées autour de 25°C, mais certaines se développent à des températures beaucoup moins ou beaucoup plus élevées. Elle privilégie les matériaux à base de cellulose (papier, carton, placoplâtre, bois) parce qu’elle se nourrit de matières organiques à l’intérieur de ces matériaux, mais elle est également capable de croître en surface sur le plastique, sur le verre et d’autres matériaux comme le béton si l’environnement y est propice (présence de poussières en surface). Elle ne fait pas de discrimination. Elle peut se retrouver dans les plantes de votre maison, dans vos textiles et dans vos aliments. C’est donc dire que toutes les maisons ont des moisissures à des degrés plus ou moins importants.

  • Comment la moisissure se propage-t’elle?

    La moisissure se propage grâce aux spores qu’elle émet dans l’air (qui sont son moyen de reproduction). On peut comparer le principe à un pissenlit blanc (dandelion) qui libère ses akènes (graines avec parachutes). Les spores sont volatiles ce qui fait qu’elles vont se propager dans l’air pour trouver un endroit où croître.

    Par contre, s’il y a des moisissures sur un mur au sous-sol, cela ne va pas nécessairement s’étendre jusqu’au rez-de-chaussée. La qualité de l’air du rez-de-chaussée pourrait être touchée, mais les moisissures ne vont pas nécessairement se mettre à croître sur les matériaux surtout s’il n’y a pas présence d’humidité.

     

  • Qu’est-ce qu’une mycotoxine?

    C’est une substance chimique qui est produite par les moisissures (champignons microscopiques). À la base, les moisissures génèrent des mycotoxines pour défendre leur territoire face aux autres organismes environnants. Elle risque donc de provoquer des symptômes chez les occupants. Une moisissure peut générer différentes mycotoxines.

    Par exemple, Aspergillus fumigatus génère plus de 8 toxines différentes. Cette moisissure, comme plusieurs autres du type Aspergillus, est d’ailleurs reconnue comme étant une moisissure qui éprouve une facilité à se loger dans les poumons et à s’y développer, cette maladie se nomme l’aspergillose.

     

  • Comment reconnaît-on les moisissures?

    Les moisissures ont un éventail de couleurs impressionnant. Cela varie en fonction de leur espèce, du stade de leur développement, etc. Elles ne se limitent pas au brun et au noir contrairement à la croyance populaire, mais peuvent adopter des teintes de blanc, de beige, de violet, de bleu et même de rose. Elles ont généralement une apparence fibreuse et peuvent même avoir l’air de poussières déposées sur un mur (petits cercles).

     

  • S’il y a de la moisissure visible, est-ce que l’air de ma maison est contaminé?

    Non. Ce n’est pas parce qu’il y a des moisissures sur un mur qu’il y a nécessairement une contamination de l’air. Si les matériaux ne sont pas bougés, si l’aspirateur ne vient pas d’être passé, il est possible qu’il n’y ait pas de contamination dans l’air. Ceci dépend de la surface affectée. Un test de la qualité de l’air permet d’évaluer la présence d’une contamination de l’air. De plus, notre service complet permet d’établir l’étendue de la problématique et les procédures à utiliser pour remédier à cette problématique

  • Saviez-vous qu’une odeur « de cave » n’existe pas concrètement?

    Si elle est présente, c’est qu’il y a un problème visible ou caché qui la crée (source d’infiltration, présence de moisissures, bois pourri, etc.). De même, l’humidité n’a pas d’odeur. Ce qui crée l’odeur « d’humidité » ce sont généralement les bactéries, les levures et les moisissures retrouvées. Elles peuvent dégager des produits chimiques odorants (composés organiques volatiles microbiens, C.O.V.M.). S’il y a une odeur causée par la présence de croissances organiques, c’est qu’il est possible que la qualité de l’air soit affectée. Une inspection de la qualité de l’air vous aidera à y voir plus clair.

Benjel peut vous aider à analyser la qualité de l'air

Depuis plus de 30 ans, Benjel offre une expertise reconnue à travers le Québec pour sa rigueur et son professionnalisme. Nos experts vous aideront à avoir un portrait réaliste de la situation et vous guideront vers la meilleure façon d'améliorer la qualité de l'air intérieur.

À partir de

425.00 $

Une analyse de la qualité de l'air qui comprends un rapport détaillé signé par un expert avec des recommandations détaillées

Contactez-nous pour réserver

Confiez cette évaluation à Benjel pour en avoir le coeur net.

Voici comment vous pouvez obtenir une soumission avec Benjel :


Appellez-nous

Il est toujours possible de nous appeler au (514) 319-0231


En ligne

Contactez-nous pour obtenir une soumission maintenant

Les principaux endroits et pièces de la maison où les moisissures sont les plus susceptibles d’apparaître sont les suivantes :

  • Les pièces humides telles que la cuisine, la salle de bain ou les toilettes ;
  • La chambre à coucher ;
  • Une cave ou un vide sanitaire.

Les moisissures ont besoin d’humidité pour se développer. C’est un fait, les moisissures sont effectivement toujours générées par une importante quantité d’humidité. Si vous en avez chez vous, il y a fort à parier que vous avez aussi un souci d’humidité.

Les différentes causes de la présence des moisissures dans un logement

Pour pouvoir éradiquer les moisissures, vous devez en premier lieu vous focaliser sur le problème d’humidité. Les origines de l’apparition de l’humidité sont nombreuses et variées. Les principales sont les moisissures par remontée capillaire, par infiltration d’eau ainsi que par humidité de condensation.

Qu’est-ce que la remontée capillaire ?

La remontée capillaire est une cause de moisissures relativement courante, qui se constate en particulier dans les anciennes demeures. La remontée capillaire est en fait de l’humidité provenant du sol et qui traverse le soubassement dans les murs. Cela survient surtout lorsque les murs ne sont pas correctement étanchéifiés.

Les moisissures dues à une infiltration d’eau

L’infiltration d’eau découle essentiellement de problèmes d’humidité au niveau d’une façade de maison. Cela entraîne à coup sûr la présence de moisissures. Comme vous le savez sans doute, la façade subit les aléas du temps. Lorsqu’il pleut et que la façade ne redevient pas totalement sèche, les murs internes s’imprègneront d’humidité. Ce qui par conséquent favorise l’humidité à l’intérieur du bâtiment.

Les vieilles maisons ayant une façade vétuste sont les plus touchées par l’infiltration d’eau. L’eau de pluie s’introduit facilement par les joints dégradés ou les fissures de la façade. Pour éviter l’infiltration, l’application d’une couche protectrice sur la façade est recommandée.

Les moisissures engendrées par l’humidité de condensation

Enfin, l’humidité de condensation, autre facteur contribuant à la prolifération des moisissures, résulte principalement du fait que l’air chaud se refroidit, mais également de l’air que l’on expire. C’est par exemple le cas quand vous cuisinez. De la vapeur chaude est produite et celle-ci se fixe aux fenêtres et au carrelage de la pièce. Il en est de même au moment de prendre un bain ou une douche.

Lorsque cet air humide n’est pas rejeté à l’extérieur de l’habitation, il se condensera et s’établira contre les murs. C’est alors qu’ils s’humidifieront et vous le savez maintenant, un mur humide est un vecteur non négligeable pour le développement des moisissures.

Dans tous les cas, pour vous prémunir des désagréments provoqués par la propagation des moisissures, nous sommes à votre disposition pour vous aider à améliorer votre confort intérieur et la qualité de votre air. Ayant plus d’une trentaine d’années d’expérience, nous vous proposons une expertise complète afin de détecter la présence de la moindre humidité et moisissure chez vous.